Edito

Publié le par JLB

L’heure semble être  à un questionnement sur l’identité nationale . Ce phénomène n’est pas seulement français mais a une dimension plus globalement internationale .

Je voudrais, dans un cours paragraphe , clairement non-engagé (j’accepterai toutes les critiques à ce sujet) faire très brièvement un petit parallèle .

Il y a peu Claude Lévi-Strauss mourrait et il était intronisé comme héros  de notre capital culturel national . Cet anthropologue avait tracé dans plusieurs de ses ouvrages (et très clairement dans Race et Histoire) une réflexion que nous sommes trés nombreux à partager , elle appelle  vivement à un échange , des ponts, entre cultures et  n’a rien d’ailleurs d’un relativisme absolu . Il me semble que si la question de l’identité nationale peut paraitre importante pour les citoyens , elle a aussi , malgré ses qualités , une facilité à amener à la confrontation et à la division par la structuration d’un discours entre ce qui est et ce qui n’est pas. Car définir ce qui est c’est définir par là-même ce qui n’est pas .(cf. Spinoza, Lettre 50 à Jarigh Jelles, GF, O.C., tome 4) . Je répéte que je n’apporte  certes pas de solution et que je refuse encore une fois tout discours polémique (: j’en suis conscient à nouveau et sait que c’est sans doute très critiquable mais je suis persuadé que c’est un choix politique comme un autre .

J'espére que vous apprécierez ce numéro dont les sujets furent difficiles à analyser et nous ont pris beaucoup de temps quand nous avions des examens dans le même temps et d'autres activitées. Mais bon quand on aime -la culture- on ne compte pas .

Aussi , Merci au nom de toute l'équipe pour le buzz du 7 Mars avec 100 pages consultés dans la même journée.

 

 JLB

Commenter cet article